Partout en France, les petits commerces rouvrent à la campagne

Salon-rachel-dumas-coiffeur-Vayrac-9.jpg
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
+7

Depuis le début de la crise sanitaire, 200 000 Français ont quitté la ville pour la campagne ! Avec leur arrivée, des villages renaissent partout en France et les rideaux des commerces ouvrent à nouveau. Zoom sur ces citadins ou enfants du pays qui décident d’ouvrir un magasin à la campagne et sur les initiatives des mairies pour les attirer.

Si la campagne séduit de nouveau depuis une dizaine d’années, la pandémie a donné un coup d’accélérateur au phénomène. En un an, 200 000 Français se sont installés à la campagne, redonnant vie aux bourgs des villages, avec une conséquence directe : la réouverture de commerces de proximité !

“Petits commerces, le pari de la campagne”

Début mai, le reportage Petits commerces, le pari de la campagne” de l’émission Sept à Huit sur TF1 racontait le parcours de plusieurs familles ayant fait le choix d’ouvrir un commerce à la campagne.

À Brasparts, petite commune de 1 000 habitants dans le Finistère, Jean-Baptiste et sa famille ont repris l’épicerie du village. Un véritable événement qui permet au coeur du bourg de recommencer à battre, après plusieurs années sans supermarché. À l’inauguration, nombreux étaient les clients mais aussi la presse locale et les élus ravis de la reprise du commerce par un enfant du pays.

Dans les Pyrénées, le village d’Espezel, 200 habitants, a vu ses commerces passer de 9 à 31 en quelques années ! Depuis la pandémie, les demandes d’installation afflux. L’une des raisons ? La Mairie achète et rénove des locaux, qu’elle propose à la location pour un loyer modique (104 euros par mois pour un cabinet médical). Stéphane et Nathalie, originaires de Marseille, s’y sont installés pour créer deux commerces : une épicerie et une droguerie. Des affaires florissantes : leur objectif de chiffre d’affaires est largement dépassé.

Vous êtes un futur commerçant ou artisan ? Découvrez la formation en ligne de notre partenaire Les Élévateurs 

La renaissance des villages de la région parisienne

Le phénomène n’est pas propre aux territoires les plus reculés. En région parisienne, les villages renaissent aussi grâce à l’arrivée de Franciliens qui quittent la capitale pour se rapprocher de la nature. “Une aubaine pour les commerces alimentaires des villages”, selon le Parisien, qui a interrogé plusieurs commerçants en Seine-et-Marne, en Essonne, dans Yvelines ou encore dans l’Oise.

Cette clientèle qui venait auparavant en vacances ou en weekend s’est installée durablement, grâce à l’explosion du télétravail. Le travail à distance bouleverse alors les habitudes de consommation. À la place du métro, boulot, dodo, ces nouveaux habitants restent sur place. “Ils viennent chercher à manger le midi pendant la pause, ils ont plus de temps”, confirme une commerçante de Crécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne). Ce sont aussi des familles au pouvoir d’achat plus élevé, qui dépensent plus et recherchent des produits locaux et de qualité. Bref, que du positif pour les commerçants et artisans de proximité déjà installés ou les porteurs de projet qui souhaitent s’installent à la campagne !

Le monde rural attire de nouveaux habitants

Michel Fournier, le président de l’association des maires ruraux de France (AMRF) confirme que la campagne attire de nouveaux habitants et que les petits commerces voient affluer une nouvelle clientèle. La vie à la campagne permet “d’éviter de se déplacer trop, de connaître ses commerçants, de consommer local… c’est une nouvelle réalité, même si elle est encore fragile”, expliquait récemment le président de l’AMRF dans une interview au Parisien.

M. Fournier confirme également que les communes rurales ont de nombreux moyens à leur disposition pour attirer des futurs commerçants : achat de locaux, aide à l’animation, intégration du futur commerçant dans la vie du village… Reste le plus important selon lui : trouver les bons commerçants et encourager la consommation locale chez les habitants. Une mission que nous défendons au quotidien chez Petitscommerces !

Vous êtes porteur de projet et vous souhaitez ouvrir votre commerce ? Découvrez le programme d’accompagnement pour les futurs commerçants de notre partenaire Les élévateurs ! 

Lire aussi :

Ouvrez votre commerce et changez de vie avec Les élévateurs !

« Ma Boutique à l’Essai » : un concept qui fonctionne pour redynamiser les centres-villes !

Comment tester son concept avant d’ouvrir sa boutique ?

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • Participez à la discussion !

    Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

    Recevez chaque semaine notre newsletter
    sur le commerce de proximité

    Conditions générales de vente 

     

    La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

    Article 1 : Objet 

    Les présentes CGV concernent l’adhésion et l’abonnement à Petitscommerces (www.petitscommerces.fr).

    Article 2 : Contenu et modalités

    L’adhésion à Petitscommerces comprend :

    • Le déplacement en boutique
    • Le reportage photo
    • L’interview
    • La rédaction du portrait
    • La publication du portrait sur Petitscommerces
    • Le référencement optimisé du portrait sur Google

    L’abonnement à Petitscommerces comprend : 

    Offre Essentiel :

    • L’hébergement du portait 
    • La mise à jour du portrait
    • Des outils de statistiques
    • Un outil de Drive-to-store
    • Des tutoriels vidéos 
    • Des webinars
    • Un coach numérique dédié
    • Un groupe d’entraide

    Offre Boost+ :

    • L’hébergement du portait 
    • La mise à jour du portrait
    • Des outils de statistiques
    • Un outil de Drive-to-store
    • Des tutoriels vidéos  
    • Des webinars
    • Un coach numérique dédié
    • Un groupe d’entraide
    • Une campagne annuelle de publicité locale sur Facebook
    • Une campagne annuelle de publicité locale sur Instagram
    L’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

    Article 3 : Conditions financières

    Le prix des prestations est fixé à :

    Adhésion à Petitscommerces : 350 € HT

    Abonnement à Petitscommerces (au choix) : 

    • Offre Essentiel : 90 € HT / an (sans engagement)
    • Offre Boost+ : 290 € HT / an (sans engagement)

    Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

    Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation de l’adhésion sur https://www.petitscommerces.fr/partenaire. Il est renouvelable tous les ans par tacite reconduction. 

    Article 5 : Résiliation du contrat

    Le client peut mettre fin au présent contrat dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

    En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

    Article 6 : Facturation et paiement 

    • Adhésion :

    L’adhésion est facturée le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

    • Abonnement :

    L’abonnement débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    L’abonnement est facturé le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).