L’État mise sur les petits commerces et le numérique pour redynamiser les territoires !

Les Dahlias fleuriste salon de thé 104 rue Paul Vaillant Couturier 95100 Argenteuil ©Petitscommerces 12
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
2+

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a présenté lundi 29 juin un plan de soutien en faveur des artisans, petits commerçants et indépendants. Son objectif principal ? Protéger et soutenir les petits commerces pour redynamiser les territoires ! Un plan de numérisation sera également détaillé en juillet. 

 

Bonne nouvelle ! Dans la suite des mesures prises pendant la crise du Covid-19, l’Etat vient de s’engager sur le long terme en faveur des commerces de proximité à travers un plan de soutien qui comporte des mesures immédiates mais aussi une première approche pour redynamiser les territoires, notamment via le foncier et le numérique.

Au delà des réductions et exonérations de charges sociales qui vont continuer en 2020 et du prolongement du fonds de solidarité de 1 500 euros par mois en juin, des actions plus structurelles vont être mises en place par le gouvernement afin de redynamiser le commerce de proximité et lutter contre la désertification des centres-villes et centres-bourgs.

 

Création de 100 foncières locales pour racheter et rénover des commerces

 

La clé de voûte de ce plan de soutien est, pour l’instant, la création de 100 sociétés foncières locales permettant aux collectivités territoriales – les communes, les départements ou les régions – d’acquérir et/ou de rénover au moins 6 000 commerces d’ici à 2025.

Alors que la vacance commerciale a doublé en France en 10 ans, les foncières déjà existantes ont montré leur capacité de revitalisation en proposant des locaux à loyer modéré aux commerçants et artisans, à l’instar de notre partenaire la Semaest à Paris, la Semaville à Belfort, ou encore Saint-Denis Commerces en Seine-Saint-Denis.

La Banque des Territoires, issue de la Caisse des Dépôts, assistera aussi les collectivités locales dans des stratégies visant à revitaliser les centres-villes : financement de managers de centre-ville, soutien à la logistique décarbonée et aux circuits courts…

Dernier point intéressant, une campagne de communication positive concernant le commerce de proximité sera déployée à l’automne pour promouvoir l’artisanat et le commerce de proximité auprès des consommateurs, notamment des plus jeunes. L’Etat aurait-il été inspiré par notre blog ?  🙂

 

Un plan d’action pour aider les commerçants à passer le cap du numérique

 

Le gouvernement a enfin pris conscience de l’urgence en matière de transition numérique pour les commerces de proximité ! « Ceux qui ont utilisé les outils numériques pendant le confinement ont réussi à sauver les meubles. Même si cela n’a pas couvert leur frais de structure, il y a eu une vraie différence avec les autres », indique la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher, que nous avions rencontrée en début d’année lors d’une table ronde sur le sujet.

Un plan d’action sera détaillé cet été afin de permettre aux commerçants d’augmenter leur chiffre d’affaire grâce au numérique, en leur permettant de faire de la vente à distance mais aussi de se faire connaitre alors qu’un commerçant de proximité sur deux est encore invisible sur internet. À long terme, c’est d’ailleurs un parcours intégré, avec un accompagnement à chaque étape, qui serait souhaité par l’Etat. Une approche rare, pratiquée par Petitscommerces depuis 2017 et qui a déjà fait ses preuves auprès de 500 commerçants et 50 collectivités !

En photo de couverture : Le fleuriste et salon de thé Les Dahlias à Argenteuil

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser !

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • chat
    Participez à la discussion !

    Conditions générales de vente. 

    La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

    Article 1 : Objet 

     

    Les présentes CGV concernent la création du portrait du commerce et l’adhésion Petitscommerces. 

     

    Article 2 : Contenu et modalités

     

    La création du portrait du commerce comprend :

    • Le déplacement en boutique
    • Le reportage photo
    • L’interview
    • La rédaction du portrait
    • La publication du portrait sur Petitscommerces (www.petitscommerces.fr)
    • Le référencement optimisé du portrait sur Google
    • La publicité locale sur Facebook et Instagram

     

    L’adhésion Petitscommerces comprend : 

    • L’hébergement du portait du commerce sur Petitscommerces 
    • Un outil de Drive-to-store
    • L’accès à un espace commerçant dédié (outils de statistiques, possibilités de mise à jour du portrait, formations vidéos sur des outils de communication numérique, coach numérique dédié, services premium)

     

    Il est entendu que l’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

     

    Article 3 : Conditions financières

     

    Le prix des prestations est fixé à :

    Adhésion (création du portrait du commerce) : 350 € HT

    Abonnement : 90 € HT / an ou 290 € HT / an (selon la formule choisie)

     

    Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

     

    Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire. Il est sans engagement.

    Article 5 : Résiliation du contrat

     

    Le contrat entre Petitscommerces et le client est renouvelable par tacite reconduction sauf dénonciation par le client, dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

    En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

     

    Article 6 : Facturation et paiement 

     

    • Portrait du commerce 

    Le portrait du commerce est facturé le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

     

    • Adhésion Petitscommerces sans engagement :

    L’adhésion débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    L’adhésion est facturée chaque trimestre à terme échu.

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).

    • Adhésion Petitscommerces avec engagement d’un an :

    L’adhésion débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    L’adhésion est facturée le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).