Commerce. Gouesnou, l’exception sur la carte

commerce-gouesnou-lexception-sur-la-carte
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans un paysage où les centres-bourgs, de Guilers à Plougastel, peinent à retenir leurs commerces, Gouesnou fait figure d’exception : la petite commune de 6 000 âmes, bien que proche de la zone de Kergaradec, affirme ne pouvoir répondre à toutes les demandes d’installation !

À Gouesnou, seule une cellule sous la halle, où était installé auparavant un primeur, est actuellement vacante. Mais la situation ne devrait pas perdurer : l’une des boulangeries, dans le cadre d’un projet d’extension, devrait s’y installer provisoirement, avant une implantation définitive, qui pourrait être celle d’une cave à vins. « En plus de ce dossier, on a actuellement plusieurs demandes qu’on ne peut pas satisfaire : une artisane d’art, bijoutière, n’a pas trouvé de local. Pareil pour une broderie à l’ancienne », liste Stéphane Roudaut, le maire de Gouesnou.

Aujourd’hui, son centre-bourg concentre une quarantaine de commerces, notaires ou professionnels de santé : bars, restos, pharmacie, maison de la presse, poissonnier… Toutes les offres dites de proximité sont représentées. « Pas mal, pour une commune de 6 000 habitants, à seulement un kilomètre et demi de Kergaradec ! », s’emballe l’élu. Une réussite qui fait quelques envieux parmi les communes voisines, au point que David Moan, il y a quelques jours, l’a citée en exemple au moment d’afficher ses ambitions politiques pour Plougastel.

Centralité et stationnement

« Quand je me suis installée, il y a douze ans, la municipalité venait de refaire la place centrale, ce qui a pas mal amélioré les choses », note la fleuriste Céline Peleau. « Il y a quelques années encore, il restait des cellules vides, mais, depuis quatre ans, on sent une vraie dynamique ». Même tonalité chez le poissonnier Stéphane Séité, installé depuis cinq ans : « On profite d’une clientèle de proximité, mais pas seulement. Moi, j’ai des clients de Plabennec ou de Bourg-Blanc qui viennent jusqu’ici ».

[…]

Journaliste : Pierre Chapin 

Source : Le Télégramme 

Copyright Photo : Le Télégramme 

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser !

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • chat
    Participez à la discussion !

    Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

    Recevez chaque semaine notre newsletter sur le commerce de proximité