Sophie Donnat, une fleuriste connectée

sophie-donnat-une-fleuriste-connectee
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Fleuriste près d’Avignon, Sophie Donnat expérimente de façon quotidienne le numérique. Elle plébiscite les nouveaux outils pour, notamment, cultiver le relationnel avec ses clients. Rencontre avec une commerçante intéressée par la technologie. 

Proposer au client de choisir son mode de communication préféré. Ce n’est pas seulement lui faire une fleur. C’est aussi mettre toutes les chances de son côté pour générer une vente. C’est du moins ce que fait Sophie Donnat, fleuriste près d’Avignon. Sur son site web, la commerçante propose aux internautes, pour passer commande, de se faire appeler via Skype, Messenger ou Whatsapp – sans oublier le traditionnel téléphone.

“Je le fais depuis longtemps, surtout avec les futurs mariés, pour affiner leur besoin, leur montrer des produits, raconte la dirigeante, qui dénombre, depuis le démarrage du service, une vingtaine d’échanges par ce biais – très peu, mais l’intuition est là. Cela se passe principalement par Skype, qui permet un meilleur rendu. En fait, c’est bien pour le relationnel.

[…]

Présence sur Facebook

Sophie Donnat propose, également, de passer commande et d’acheter en ligne (moins de 5 % de son activité). Elle est également présente sur Facebook, via deux pages (accessibles ici et ), ainsi que sur Instagram. Elle publie notamment, sur le premier réseau social, de courtes vidéos de ses fleurs.

“Facebook est un bon support publicitaire et entretient l’image de l’entreprise, montre ce qu’on sait faire”, avance, en substance, celle qui a constaté que les vidéos étaient en moyenne plus regardées que ses posts ordinaires. Un impact sur l’image plus que sur les ventes, même si la commerçante a conclu, en deux ans, une dizaine de commandes via Messenger. Une page qu’elle gère seule, souvent le soir ou à l’heure du déjeuner, “un peu chaque jour”.

Une démarche d’expérimentation qu’elle entend poursuivre. La commerçante souhaite, désormais, davantage communiquer sur ses services en ligne. Un moyen pour que ses clients s’en emparent pleinement. Elle pourrait promouvoir un service lancé au quatrième trimestre 2017, à savoir la visite virtuelle, via webcam, de son commerce. Elle lance également un site de vente en ligne commun, dédié aux fleuristes.

Lire l’intégralité de l’article sur Commerce Magazine

Journaliste : Amélie Moynot

Source : Commerce Magazine

Copyright Photo : AFP – IROZ GAIZKA

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser !

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • chat
    Participez à la discussion !

    Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

    Recevez chaque semaine notre newsletter
    sur le commerce de proximité