Rencontre avec ceux qui osent dans le centre ville d’Annonay

Ardèche. Comment redynamiser les centre-villes? Rencontre avec ceux qui osent à Annonay
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Résidence à Annonay : pendant une semaine une de nos équipes s’est installée dans la cité ardèchoise pour partager et relater le quotidien des habitants. Beaucoup regrettent que leur commune soit trop souvent perçue comme déshéritée. Certains ont même fait le choix d’y revenir pour entreprendre. 

Annonay, en Ardèche, l’image d’un centre ville déshérité colle à la peau du coeur historique. Comment maintenir l’activité et le dynamisme d’une ville entourée par une vaste zone commerciale?

En 20 ans la commune est passée de 20 000 à 15 000 habitants et en ville, le taux de vacance commerciale est parmi les plus élevés de France. Des boutiques qui ne correspondent plus toujours aux usages et aux attentes des commerçants.

La municipalité a donc avec la communauté d’agglomération décidé d’en supprimer pour les remplacer par des logements.

“Mais certains de ces locaux seraient très utilisables” explique Antoinette Scherrer, la maire d’Annonay. ” Il ne faut pas hésiter à se tourner vers la collectivité, les porteurs de projet peuvent bénéficier d’un accompagnement personnalisé et obtenir des aides dans le cadre du projet Coeur de Ville” 

A l’angle d’une rue qui compte une dizaine de rideaux baissés et qui donne sur la place du marché, une nouvelle cave-bar à vin spécialisée dans les vins naturels s’est installée. Un projet  mené par un jeune entrepreneur audacieux et déterminé.

” On a commencé à vendre du vin sur le marché raconte-t-il. Et puis on a décidé de s’installer.” Sa boutique de vins nature donne sur une terrasse devenue un nouveau points de rendez -vous de la fin de journée.

Il y a une dimension entreprenariale mais aussi sociale dans ce projet. Ce qui m’amène là c’est la vie de quartier je suis senible au fait que mon commerce soit un  commerce de proximité. Je vends du vin mais je récupère aussi des colis égarés de la poste et il m’arrive de faire dépot de pain. Il y a un pari sur le social qui est remporté, un pari économique qui est en passe de l’être (…) moi je suis heureux d’être un indépendant dans cette ville.” 

[…]

 

Lire l’intégralité de l’article sur France TV Info

Source : France 3 Auvergne Rhône-Alpes

Journaliste : Alexandra Marie

Copyright Photo : Alexandra Marie

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser !

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • chat
    Participez à la discussion !

    Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

    Recevez chaque semaine notre newsletter sur le commerce de proximité