Semaine nationale de l’Artisanat : coup de projecteur sur un secteur en vogue

Ebenisterie-Thierry-de-Mullenheim-ebeniste
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
+8

Du 4 au 11 juin, CMA France organise la Semaine nationale de l’artisanat ! L’objectif ? Mettre en avant la 1ère entreprise de France, reconnue pour ses valeurs, son potentiel de croissance et ses perspectives professionnelles pour les jeunes et moins jeunes ! L’artisanat, un secteur de plus en plus en phase avec les aspirations des Français.

Reportée l’année dernière pour raisons sanitaires, la Semaine nationale de l’artisanat organisée par le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA France) est de retour ! Du 4 au 11 juin, les artisans français et leur savoir-faire sont à l’honneur notamment à travers des animations, portes-ouvertes et les opérations « Artisan d’un jour », « Apprenti d’un jour » et « Créateur d’un jour » qui permettent à des personnalités (politique, économique ou médiatique) de découvrir un métier artisanal !

Une pierre angulaire de l’économie française, qui répond aux préoccupations sociales, économiques et environnementales post-covid.

Plébiscité par les Français, l’artisanat est un pilier de la relance économique post covid. À lui seul, il représente 3,1 millions de personnes qui travaillent dans 1,7 million d’entreprises, dans l’alimentation, les services, le bâtiment, la production… Au total, le secteur de l’artisanat apporte 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an à l’économie française !

La crise du covid-19 a montré l’attachement très fort des Français aux artisans et commerçants. Près d’un Français sur trois se rend plus souvent qu’il y a cinq ans dans les commerces de proximité. Pendant la pandémie, les artisans ont également démontré leur capacité d’adaptation par rapport aux restrictions sanitaires mais aussi aux nouvelles pratiques des consommateurs (produits Made in France, locaux et responsables…).

Alors que huit Français sur dix considèrent la réparation comme un mode de consommation d’avenir selon l’Ademe, l’artisanat se positionne aussi comme un acteur majeur de l’économie circulaire. CMA France estime aujourd’hui à plus de 100 000 le nombre d’artisans dans les métiers de la réparation.  Un engagement qui ne date pas d”aujourd’hui puisque le réseau des CMA a lancé dès 2012 le label Repar’Acteurs qui permet qui permet aux artisans de la réparation de se positionner en tant qu’acteur de la réduction des déchets en mettant à l’honneur la réparation plutôt que l’achat d’objets neufs. A ce jour, près de 4 500 artisans sont labellisés Repar’Acteurs partout en France !

Le numérique, nouvel objectif des chambres de métiers

Le nouvel objectif de CMA France est que “chaque entreprise artisanale s’empare des nouvelles possibilités offertes par le numérique”. Pour accélérer cette transition numérique, le réseau des CMA s’est notamment engagée auprès du gouvernement à accompagner les entreprises artisanales via la réalisation de plus de 6 000 diagnostics et 10 000 autodiagnostics numériques depuis le début de l’année !

CMA France utilise aussi de plus en plus le numérique pour encourager les Français à consommer artisanal, avec une consommation engagée, notamment sur les réseaux sociaux avec le hashtag  #TousAvecNosArtisans. Pendant la crise du coronavirus, CMA France est aussi devenu partenaire officiel du site Soutien-Commercants-Artisans.fr lancé par Petitscommerces pour aider les commerçants et artisans à continuer leur activité en ligne grâce à la vente de bons d’achat.

En lien avec la CMA Seine Saint-Denis, Petitscommerces a développé un programme d’accompagnement unique dédié aux artisans pour leur permettre d’améliorer leur visibilité et de mieux communiquer sur internet. Avec Petitscommerces, des dizaines d’artisans ont ainsi effectué leur transition numérique, qui leur permet aujourd’hui de mieux communiquer, d’être plus visible et de développer leur activité grâce au numérique !

Les artisans, avant tout des entrepreneurs

Malgré la crise, 1/3 des entreprises créées en 2020 sont des entreprises artisanales ! En plus des créations d’entreprises, 40 000 entreprises artisanales attendent d’être reprises chaque année, selon CMA France. Démarrer sa vie professionnelle ou changer de carrière grâce à une reconversion accessible à tous. En effet, 1/3 des créateurs d’entreprises artisanales et 1/5 des repreneurs sont issus d’un autre univers professionnel.

Les raisons de cette attractivité ? “Entreprendre dans l’artisanat permet de gagner en liberté et trouver un projet porteur de sens. L’artisanat est au cœur des valeurs du Made in France, de l’économie de proximité, de l’économie circulaire qui rendent le secteur attractif. Ce n’est pas qu’un simple travail, c’est avant tout un projet de vie !”, explique parfaitement CMA France sur son site internet.

Vous êtes un futur commerçant ou artisan ? Découvrez la formation en ligne de notre partenaire Les Élévateurs 

Entreprendre dans l’artisanat c’est aussi s’engager dans des secteurs qui recrutent : les métiers du bâtiment, mais aussi les métiers de bouche comme la boucherie ou la boulangerie, ou encore les métiers de services comme avec la coiffure. À travers l’apprentissage mais aussi la formation continue, près de 100 000 jeunes et 130 000 adultes (dont 40 000 demandeurs d’emploi en 2020) sont formés dans les entreprises artisanales chaque année. Avec un taux d’insertion impressionnant : 85% d’embauche dans les 7 mois après l’obtention du diplôme !

En photo de couverture : Portrait Petitscommerces de Thierry De Mullenheim, Artisan ébéniste à Vanves

Lire aussi : 

CMA France devient partenaire de Soutien-Commercants-Artisans.fr et organise un jeu concours !

Petitscommerces signe un partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Seine-Saint-Denis pour valoriser et accompagner les artisans sur le numérique !

Visites d’entreprises, circuits thématiques, nouveaux labels, campagne de communication… les CMA se mobilisent pour soutenir les artisans !

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • Participez à la discussion !

    Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

    Recevez chaque semaine notre newsletter
    sur le commerce de proximité

    Conditions générales de vente 

     

    La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

    Article 1 : Objet 

    Les présentes CGV concernent l’adhésion et l’abonnement à Petitscommerces (www.petitscommerces.fr).

    Article 2 : Contenu et modalités

    L’adhésion à Petitscommerces comprend :

    • Le déplacement en boutique
    • Le reportage photo
    • L’interview
    • La rédaction du portrait
    • La publication du portrait sur Petitscommerces
    • Le référencement optimisé du portrait sur Google

    L’abonnement à Petitscommerces comprend : 

    Offre Essentiel :

    • L’hébergement du portait 
    • La mise à jour du portrait
    • Des outils de statistiques
    • Un outil de Drive-to-store
    • Des tutoriels vidéos 
    • Des webinars
    • Un coach numérique dédié
    • Un groupe d’entraide

    Offre Boost+ :

    • L’hébergement du portait 
    • La mise à jour du portrait
    • Des outils de statistiques
    • Un outil de Drive-to-store
    • Des tutoriels vidéos  
    • Des webinars
    • Un coach numérique dédié
    • Un groupe d’entraide
    • Une campagne annuelle de publicité locale sur Facebook
    • Une campagne annuelle de publicité locale sur Instagram
    L’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

    Article 3 : Conditions financières

    Le prix des prestations est fixé à :

    Adhésion à Petitscommerces : 350 € HT

    Abonnement à Petitscommerces (au choix) : 

    • Offre Essentiel : 90 € HT / an (sans engagement)
    • Offre Boost+ : 290 € HT / an (sans engagement)

    Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

    Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation de l’adhésion sur https://www.petitscommerces.fr/partenaire. Il est renouvelable tous les ans par tacite reconduction. 

    Article 5 : Résiliation du contrat

    Le client peut mettre fin au présent contrat dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

    En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

    Article 6 : Facturation et paiement 

    • Adhésion :

    L’adhésion est facturée le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

    • Abonnement :

    L’abonnement débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    L’abonnement est facturé le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).