La Covid-19 n’a pas tué le commerce de détail !

Les-3J-Saint-Lys-gerante-employee-1

Les ventes du commerce de détail ont retrouvé en deuxième partie d’année 2021 leur niveau de fin 2019, selon la dernière étude de la Banque de France. Si le secteur de l’habillement a fortement baissé depuis la pandémie, certains secteurs comme le bricolage, la déco ou les loisirs connaissent un vrai boom.

Les trois périodes de confinement décidés par le gouvernement pour endiguer la pandémie de coronavirus en 2020 et 2021 ont à chaque fois pesé sur les ventes au détail, mais de moins en moins, selon la Banque de France qui a publié une étude mi-mars sur un panel de 6 700 points de vente partout en France.

Ainsi, si les ventes du commerce au détail sur l’ensemble de 2021 affichent une baisse de 1,2% par rapport à 2019, dernière année « normale », la Banque de France note qu’elles sont stables (+0,1%) en comparant les seconds semestres de 2019 et 2021, périodes exemptes de mesures de confinement.

D’après la Banque de France, les ventes de produits alimentaires sont restées stables entre 2019 et 2021 et pèsent 43% des 500 milliards d’euros que représente le commerce de détail en France.

Sur les produits manufacturés non alimentaires, une hausse de 2% est même observée sur le second semestre 2021 par rapport au second semestre 2019.

Boom de l’équipement de la maison et des loisirs

Parmi les ventes de produits manufacturés, la Banque de France a comparé les ventes par catégories, au deuxième semestre 2021 par rapport à 2019. Sans surprise, les produits de pharmacie arrivent largement en tête (+16%). Mais la pandémie a aussi eu un impact très positif sur les secteurs de l’équipement de la maison et des loisirs. Les ventes de matériel de sport ont ainsi progressé de 11,4%, devant celles des magasins de bricolage et quincaillerie (+9,5%), suivi par les boutiques de jeux et jouets (+8%) et de cycles et motocycles (+7,6%).

Si les secteurs du meuble, de la décoration et du bricolage se portent mieux qu’avant la crise, certains domaine ont été durement affectés, notamment dans l’habillement et la parfumerie, qui accusent des baisses de chiffre d’affaires supérieures à 10%.

Avec la crise de la Covid-19, les villes et les habitants ont réalisé l’importance des petits commerces dans nos vies et soutiennent désormais majoritairement l’achat local. Plus que jamais nous devons nous mobiliser pour participer à la renaissance des petits commerces et les soutenir en 2022 !

En couverture : Portrait Petitscommerces de Les 3J, boutique de jeux et jouets à Saint-Lys (Haute-Garonne)

Lire aussi :

Pourquoi il est important de soutenir les petits commerces en 2022

Les commerces de bouche progressent à toute vitesse, à l’inverse de la grande distribution !

 

Vous êtes commerçant ?

Gagnez du chiffre d'affaires, de nouveaux clients et une visibilité supplémentaire sur internet.

Commerçants

Gagnez du chiffre d'affaires, de nouveaux clients et une visibilité supplémentaire sur internet.

Collectivités

Nous vous aidons à soutenir le commerce local.

Annonceurs

Vous souhaitez communiquer sur le 1er site dédié au commerce de proximité ?

Ces articles devraient aussi vous intéresser

Conditions générales de vente 

 

La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

Article 1 : Objet 

Les présentes CGV concernent l’adhésion et l’abonnement à Petitscommerces (www.petitscommerces.fr).

Article 2 : Contenu et modalités

L’adhésion à Petitscommerces comprend :

  • Le déplacement en boutique
  • Le reportage photo
  • L’interview
  • La rédaction du portrait
  • La publication du portrait sur Petitscommerces
  • Le référencement optimisé du portrait sur Google

L’abonnement à Petitscommerces comprend : 

Offre Essentiel :

  • L’hébergement du portait 
  • La mise à jour du portrait
  • Des outils de statistiques
  • Un outil de Drive-to-store
  • Des tutoriels vidéos 
  • Des webinars
  • Un coach numérique dédié
  • Un groupe d’entraide

Offre Boost+ :

  • L’hébergement du portait 
  • La mise à jour du portrait
  • Des outils de statistiques
  • Un outil de Drive-to-store
  • Des tutoriels vidéos  
  • Des webinars
  • Un coach numérique dédié
  • Un groupe d’entraide
  • Une campagne annuelle de publicité locale sur Facebook
  • Une campagne annuelle de publicité locale sur Instagram
L’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

Article 3 : Conditions financières

Le prix des prestations est fixé à :

Adhésion à Petitscommerces : 350 € HT

Abonnement à Petitscommerces (au choix) : 

  • Offre Essentiel : 90 € HT / an (sans engagement)
  • Offre Boost+ : 290 € HT / an (sans engagement)

Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation de l’adhésion sur https://www.petitscommerces.fr/partenaire. Il est renouvelable tous les ans par tacite reconduction. 

Article 5 : Résiliation du contrat

Le client peut mettre fin au présent contrat dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

Article 6 : Facturation et paiement 

  • Adhésion :

L’adhésion est facturée le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

  • Abonnement :

L’abonnement débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

L’abonnement est facturé le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).