« Février sans supermarché », le défi pour améliorer sa consommation qui prend de l’ampleur chaque année

Défi Février sans supermarché 2020 En Vert Et Contre Tout Petitscommerces
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
0

La 4ème édition de « Février sans supermarché » débute ce samedi. Initiée par l’association suisse En Vert Et Contre Tout, ce défi encourage les consommateurs à préférer les commerces indépendants et les petits producteurs pour faire leurs courses pendant 28 jours. Depuis 2017, l’opération connait un succès grandissant en Suisse, mais aussi en France et en Belgique. Cette année, Petitscommerces s’associe à l’opération pour aider tous ceux qui souhaitent relever le défi et faciliter les rencontres avec les commerçants indépendants !

 

Depuis son lancement en 2017, le défi « Février sans supermarché » imaginé par l’association suisse En Vert Et Contre Tout ne cesse de faire des émules et de traverser les frontières. Basée à Neuchâtel, l’association a eu la bonne idée il y a trois ans de créer des groupes Facebook locaux pour que les participants au défi s’échangent des bonnes adresses et conseils durant tout le mois. Le succès est immédiat dans toute la Suisse Romande si bien que l’année suivante, le défi passe la frontière et des dizaines de groupes se créent en France, de la Haute-Savoie à la Bretagne en passant par Paris et Bordeaux.

En 2019, l’opération est largement médiatisée (nous en avions déjà parlé sur ce blog !) et la Belgique rejoint à son tour l’opération avec pas moins de 20 groupes d’entraide de consommateurs qui souhaitent acheter de façon plus responsable, en favorisant les circuits courts et les petits commerces de leur quartier.

Plus de 22 000 personnes inscrites sur les groupes Facebook

Cette année, « Février sans supermarché » va s’appuyer sur pas moins de 15 groupes en Suisse, 20 en Belgique et près de 50 en France rassemblant au total plus de 22 000 personnes. Un record et un signe que, partout en Europe, une partie grandissante de la population change de regard sur la consommation : achetez moins mais mieux.

« Encourager les commerces indépendants, redécouvrir les épiceries de quartier, soutenir les petits producteurs, favoriser la vente en vrac et le commerce local, repeupler les marchés ou encore réapprendre à n’acheter que l’essentiel », tels sont les objectifs de « Février sans supermarché ».

Mais ce défi collectif est également « l’opportunité de faire savoir aux grandes surfaces que nous ne sommes pas d’accord avec le sur-emballage, le kilomètre alimentaire qui explose les scores ou les politiques de prix qui écrasent les petits producteurs. » défend Leïla Rölli, la fondatrice d’En Vert Et Contre Tout, soutenue par de nombreux autres médias engagés en Suisse et en France, dont Petitscommerces.

Réapprendre à acheter autrement, au mieux de ses possibilités 

Si l’objectif du défi est d’éviter le plus possible les grandes surfaces dont l’impact social et environnemental est considérable, l’opération n’est toutefois pas un appel au boycott des supermarchés. L’idée de « Février sans supermarché » est de susciter la réflexion sur son mode de consommation et de réapprendre à acheter autrement, au mieux de ses possibilités et de son lieu d’habitation. Ainsi, des petits gestes réguliers comme aller au marché, acheter son pain chez un artisan boulanger, ou aller chez son libraire en février relèvent totalement le défi !

Fait intéressant, de nombreux participants aux premiers défis témoignent avoir dépensé moins en évitant les supermarchés. « En remplaçant le jetable par du durable (une gourde à la place de nombreuses bouteilles par exemple), en ne cédant pas au marketing de la grande distribution, mais également en brisant le cliché que seuls les supermarchés pratiquent des prix abordables, on se rend compte qu’écologie rime souvent avec économie »,  assure Leïla Rölli.

Consom’acteurs et commerçants indépendants, rejoignez le groupe de votre région pour échanger ensemble !

Parce que « Février sans supermarché » est un défi collectif et solidaire, rejoignez le groupe de votre région pour solliciter l’aide des autres membres, partager des recettes et des bonnes adresses de producteurs locaux et de petits commerces indépendants !

Vous êtes un commerçant indépendant ? Rejoignez aussi votre groupe local et discutez directement avec les participants au défi ! « Février sans supermarché » est une opportunité unique pour interagir avec des personnes sensibles à votre activité et votre façon de travailler. Présentez-vous, racontez votre histoire et celles de vos produits ! De son côté, Petitscommerces publiera sur les différents groupes locaux de l’opération des portraits qui valorisent l’histoire et le savoir-faire de commerçants partout en France.

Voici l’ensemble des groupes région par région : https://envertetcontretout.ch/2020/01/12/4e-edition-du-defi-fevrier-sans-supermarche/

Tout au long du mois de février, retrouvez aussi des conseils, des astuces et bons plans pour réapprendre à consommer sur le site d’En Vert Et Contre Tout. 

Bon mois de février à toutes et à tous, sans supermarché !

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser !

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • chat
    Participez à la discussion !

    Conditions générales de vente 

     

    La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

    Article 1 : Objet 

    Les présentes CGV concernent l’adhésion et l’abonnement à Petitscommerces (www.petitscommerces.fr).

    Article 2 : Contenu et modalités

    L’adhésion à Petitscommerces comprend :

    • Le déplacement en boutique
    • Le reportage photo
    • L’interview
    • La rédaction du portrait
    • La publication du portrait sur Petitscommerces
    • Le référencement optimisé du portrait sur Google

    L’abonnement à Petitscommerces comprend : 

    Offre Essentiel :

    • L’hébergement du portait 
    • La mise à jour du portrait
    • Des outils de statistiques
    • Un outil de Drive-to-store
    • Des tutoriels vidéos 
    • Des webinars
    • Un coach numérique dédié
    • Un groupe d’entraide

    Offre Boost+ :

    • L’hébergement du portait 
    • La mise à jour du portrait
    • Des outils de statistiques
    • Un outil de Drive-to-store
    • Des tutoriels vidéos  
    • Des webinars
    • Un coach numérique dédié
    • Un groupe d’entraide
    • Une campagne annuelle de publicité locale sur Facebook
    • Une campagne annuelle de publicité locale sur Instagram
    L’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

    Article 3 : Conditions financières

    Le prix des prestations est fixé à :

    Adhésion à Petitscommerces : 350 € HT

    Abonnement à Petitscommerces (au choix) : 

    • Offre Essentiel : 90 € HT / an (sans engagement)
    • Offre Boost+ : 290 € HT / an (sans engagement)

    Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

    Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation de l’adhésion sur https://www.petitscommerces.fr/partenaire. Il est renouvelable tous les ans par tacite reconduction. 

    Article 5 : Résiliation du contrat

    Le client peut mettre fin au présent contrat dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

    En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

    Article 6 : Facturation et paiement 

    • Adhésion :

    L’adhésion est facturée le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

    • Abonnement :

    L’abonnement débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    L’abonnement est facturé le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

    Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).