Clermont-Ferrand : les commerces, locomotives du centre-ville

Clermont-Ferrand : les commerces, locomotives du centre-ville Blog Petitscommerces
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aux côtés des commerçants clermontois et de leurs associations, de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) notamment, la Ville agit sur de nombreux leviers pour favoriser la dynamique commerciale.

 

L’activité commerciale d’un centre-ville est bien sûr primordiale d’un point de vue strictement économique (emploi, tourisme, attractivité…), mais elle joue également un rôle très important en termes de lien social, de qualité de vie, de développement durable, de découverte du patrimoine, d’aménagements urbains, etc. Les commerces de proximité sont ainsi de véritables moteurs pour l’attractivité et le développement du centre-ville, mais ils sont aussi des acteurs majeurs de la cohésion sociale et de la vie de la cité. La politique commerciale de la Ville de Clermont-Ferrand, conduite en lien étroit avec les acteurs économiques, se doit donc d’être forte et volontariste afin de construire une armature commerciale solide sur le territoire.

Agir efficacement sur le commerce nécessite un travail simultané et coordonné sur de nombreux aspects : l’économie, les services, l’habitat, la réglementation, le stationnement, l’espace public, le foncier, le numérique, l’animation… Cette prise en compte globale de toutes les dimensions liées directement ou indirectement au commerce doit s’accompagner d’un travail ciblé par zone géographique – quartier par quartier, voire rue par rue – afin d’apporter des réponses sur mesure aux situations locales spécifiques. Ces préoccupations multiples sont au cœur des réflexions et de l’action de la Municipalité, qui a fait de la dynamisation de l’activité commerciale un enjeu local majeur.

Un objectif, quatre priorités

Pour favoriser l’installation et la vitalité des commerces dans le centre-ville et les quartiers clermontois, la Ville a défini quatre axes d’intervention stratégiques :

– créer des conditions favorables au commerce et un environnement adapté

– combattre la vacance commerciale et préserver la mixité

–  renforcer l’attractivité commerciale, accompagner les mutations et valoriser l’image du commerce clermontois

–  faire des halles et marchés un véritable atout pour la ville

Manager du commerce

La Ville a créé un poste de manager du commerce. La personne chargée de cette mission assure un rôle d’interface entre les différents acteurs dont l’activité impacte le dynamisme commercial : collectivités locales, chambres consulaires, commerçants, organismes de financement et d’aide à la création d’entreprise… Elle fait le lien entre ces différents intervenants pour assurer la cohérence de leurs actions au bénéfice des commerces clermontois. De façon plus ciblée, elle accompagne les personnes souhaitant ouvrir un commerce, par exemple en facilitant le lien avec le propriétaire d’un local disponible. Elle fait également partie du réseau régional des managers de centre-ville afin de construire une expertise commune en matière de revitalisation des centres-villes.

Guichet des professionnels

Un guichet unique dédié aux professionnels a été mis en place par la Ville afin de permettre aux commerçants clermontois de passer par un interlocuteur unique pour leurs différentes demandes et questions. Le guichet des professionnels les accompagne dans leurs démarches administratives, demandes d’enseignes, installations de terrasses, etc. Une aide précieuse pour les commerçants qui peuvent ainsi être accompagnés par des personnes compétentes pour remplir diverses obligations réglementaires et administratives.

Droit de préemption commercial

Afin de maintenir le dynamisme, la diversité et la cohérence du commerce de proximité, la Ville met en œuvre un travail de fond grâce à l’utilisation de son droit de préemption commercial. D’abord mis en œuvre avenue Charras, ce droit de préemption sur les fonds de commerce, fonds artisanaux et baux commerciaux est à la fois un outil d’observation de l’évolution d’un secteur et un moyen d’intervention pour en maintenir l’équilibre urbain et commercial. Lorsqu’il y a une vente d’un commerce, la Ville en est informée et peut intervenir pour favoriser et accompagner sa reprise dans le but de dynamiser et/ ou d’équilibrer la rue ou le quartier concerné.

Le commerce clermontois en chiffres :

1 146 établissements de détail dont 800 en centre-ville

7 369 emplois dont 3 000 en centre-ville

[…]

Lire la suite sur Demain Clermont

Source : Demain Clermont, le magazine de la ville de Clermont-Ferrand

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser !

mood_bad
  • Pas encore de commentaires
  • chat
    Participez à la discussion !

    Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

    Recevez chaque semaine notre newsletter sur le commerce de proximité