« C’est con, il était bien ce magasin » : la campagne qui choque pour faire réagir les habitants

« C’est con, il était bien ce magasin » : la campagne qui choque pour faire réagir les habitants affiche
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
+11

La Communauté de communes de l’Est de la Somme en région Hauts-de-France lance une campagne choc pour inciter ses habitants à acheter local. Plus de 130 commerçants ont accepté d’afficher « C’est con, il était bien ce magasin » sur leur vitrine. Un message provocateur qui choque délibérément pour faire réagir !

Dans les 41 villes de la Communauté de communes de l’Est située dans les départements de l’Aisne et de la Somme, on peut désormais tomber sur des affiches au message assez inhabituel sur les vitrines des commerces : “C’est con il était bien ce magasin”. Une phrase que l’on entend bien souvent une fois le magasin fermé… ce qui n’est pas le cas de ces commerces qui sont bien ouverts et comptent le rester ! 

Inciter les habitants à devenir consomacteurs en soutenant les commerces

Cette campagne de communication bien pensée projette les habitants dans un monde où leurs petits commerces viendraient à fermer. Un scénario refusé par la Communauté de communes qui invite tous ses habitants à réagir tout de suite en soutenant les commerçants locaux !

Et si la mort du commerce traditionnel était annoncée ? À l’Est de la Somme, nous n’y croyons pas ! Nos habitants ont le besoin vital d’une consommation plus humaine.

Dans le centre-ville de Ham, nombreuses sont les boutiques à avoir accroché une voire deux affiches sur leur vitrine ! Interrogée par Radio France, Marielle Mouton, la gérante de la boutique Any Fleurs explique que “nous sommes tous acteurs et responsables de ce qui arrive autour de nous. Si on veut que l’édifice tienne la route, il faut que chacun y mette sa propre pierre.”

“Nous voulons inciter nos habitants à penser à regarder ce qui se fait chez nos commerçants.”, assure de son côté Simon Luyckx, le directeur du développement économique de la Communauté de communes de l’Est de la Somme.

Vous êtes un futur commerçant ou artisan ? Découvrez la formation en ligne de notre partenaire Les Élévateurs 

Un passage au numérique réussi pour les commerçants qui se sont lancés

Avec plusieurs villes labellisées “Petites villes de demain”, la Communauté de communes de l’Est de la Somme est engagée pour soutenir les commerces de proximité. Depuis 2019, elle forme par exemple ses commerçants au numérique.

Les quelques commerçants qui ont saisi cette opportunité en sont aujourd’hui contents, les visites sur leurs pages, et dans leur magasin physique, se sont multipliées, de nouveaux clients poussent la porte de leurs magasins“, indique la communauté de commune à France 3.  Une nouvelle preuve que le numérique et la communication en faveur des petits commerces peuvent être vraiment efficaces !

🟠Aujourd'hui, lancement de la campagne de sensibilisation des consommateurs ! Vous aimez vos commerçants, soutenez-les en achetant local !

Posted by Les Commerçants de l'Est on Thursday, February 25, 2021

Vous êtes porteur de projet et vous souhaitez ouvrir votre commerce ? Découvrez le programme d’accompagnement pour les futurs commerçants de notre partenaire Les élévateurs ! 

Copyright Photo : Originis / Radio France – Claudia Calmel

Lire aussi :

Chèque numérique pour les commerçants et artisans : pourquoi et comment il faut en profiter en 2021

Vous avez aimé ? Alors ces articles devraient vous intéresser

  • Frédéric Meunier
    8 mars 2021 at 14:04

    Bonjour, peut on se reprendre l’affiche c’est con pour une autre région, une autre ville, en l’occurrence Salernes dans le Var ou y a t’il des droits ?

    • Jonathan de Petitscommerces
      10 mars 2021 at 11:42

      Bonjour Frédéric, en effet il y a des droits. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter l’agence Originis à Nevers qui a créé cette campagne !

  • Cédric Gautier
    8 mars 2021 at 22:24

    Cette campagne est excellente car elle interpelle clairement la citoyenneté .
    Cependant elle est aussi le témoin de la désertion des commerces de centre ville au profit des méga pole extérieurs. . .
    La question posée est réellement celle de l’intérêt réel pour l’économie et / ou pour les humains et les échanges froids et stérilisés proposés par les grandes marques / Ca touche même aux politiques des villes laissant souvent monter des projets fous et destructeurs de charme des villes… .

Participez à la discussion !

Suivez Petitscommerces sur les réseaux sociaux !

Recevez chaque semaine notre newsletter
sur le commerce de proximité

Conditions générales de vente 

 

La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

Article 1 : Objet 

Les présentes CGV concernent l’adhésion et l’abonnement à Petitscommerces (www.petitscommerces.fr).

Article 2 : Contenu et modalités

L’adhésion à Petitscommerces comprend :

  • Le déplacement en boutique
  • Le reportage photo
  • L’interview
  • La rédaction du portrait
  • La publication du portrait sur Petitscommerces
  • Le référencement optimisé du portrait sur Google

L’abonnement à Petitscommerces comprend : 

Offre Essentiel :

  • L’hébergement du portait 
  • La mise à jour du portrait
  • Des outils de statistiques
  • Un outil de Drive-to-store
  • Des tutoriels vidéos 
  • Des webinars
  • Un coach numérique dédié
  • Un groupe d’entraide

Offre Boost+ :

  • L’hébergement du portait 
  • La mise à jour du portrait
  • Des outils de statistiques
  • Un outil de Drive-to-store
  • Des tutoriels vidéos  
  • Des webinars
  • Un coach numérique dédié
  • Un groupe d’entraide
  • Une campagne annuelle de publicité locale sur Facebook
  • Une campagne annuelle de publicité locale sur Instagram
L’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

Article 3 : Conditions financières

Le prix des prestations est fixé à :

Adhésion à Petitscommerces : 350 € HT

Abonnement à Petitscommerces (au choix) : 

  • Offre Essentiel : 90 € HT / an (sans engagement)
  • Offre Boost+ : 290 € HT / an (sans engagement)

Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation de l’adhésion sur https://www.petitscommerces.fr/partenaire. Il est renouvelable tous les ans par tacite reconduction. 

Article 5 : Résiliation du contrat

Le client peut mettre fin au présent contrat dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

Article 6 : Facturation et paiement 

  • Adhésion :

L’adhésion est facturée le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

  • Abonnement :

L’abonnement débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

L’abonnement est facturé le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).