Ces villes qui s’engagent pour les petits commerces. Épisode 3 : Cannes

Ces villes qui sengagent pour les petits commerces Episode 3 Cannes David Lisnard Isabelle de Saint Leger centre-ville

Les collectivités sont en train de comprendre l’importance des commerces de proximité dans l’économie locale et dans la qualité de vie des Français, de plus en sensibles à une consommation raisonnée, dans des boutiques à taille humaine. Pour mettre le coup de projecteur sur celles qui s’engagent déjà pour le commerce de proximité et donner des idées à celles qui cherchent comment, voici notre série ”Ces villes qui s’engagent pour les petits commerces”. Troisième épisode : Cannes.

 

Pour beaucoup de personnes dans le monde entier, Cannes, c’est d’abord un festival de cinéma, des palaces et la Croisette. Mais pour ses habitants, et pour tous les amoureux du commerce de proximité, Cannes, c’est aussi une ville à la qualité de vie incomparable grâce à plus de 3 000 commerces ! Une situation qui tient beaucoup à sa situation géographique idéale, aux 3 millions de touristes et 320 000 congressistes qui viennent chaque année profiter des nombreux atouts de la baie de Cannes mais pas seulement… Depuis plusieurs années, la ville est devenue, sous l’impulsion de son Maire, David Lisnard, l’une des plus actives de France pour valoriser son centre-ville et ses petits commerces.

David Lisnard, un maire engagé pour le commerce de proximité

David Lisnard, Maire de Cannes depuis 2014, et Vice-Président de l’Association des Maires de France (AMF), est un ardent défenseur du commerce de centre-ville. Lui même fils de commerçant, il est un des rares élus à lutter ouvertement contre la prolifération des centres commerciaux qui mettent bien souvent en difficulté les commerces de proximité et dévitalisent les centres-villes. « Le petit commerce est d’intérêt général. D’un point de vue financier, budgétaire et social : c’est un enjeu majeur de société. Au-delà de cela, c’est un enjeu de qualité de vie. », explique le Maire sur son site.

Afin de protéger les 50 000 emplois que représente le commerce de proximité cannois, il s’est publiquement positionné contre le projet Open Sky, un immense centre commercial dans la proche périphérie de Cannes. Mais il est également force de propositions au niveau national. En août 2018, David Lisnard a proposé un abattement de 10% sur la taxe foncière des petits commerces (inférieurs à 400m²) mais également une taxe de 1 euro sur les livraisons liées au e-commerce, dont les bénéfices seraient utilisés pour soutenir le commerce de proximité.

Une politique volontariste de redynamisation du centre-ville

Depuis plusieurs années, la Mairie de Cannes a déployé une véritable stratégie pour redonner envie aux habitants de se promener en centre-ville et d’aller dans les commerces de proximité. Pour faciliter la venue des habitants de Cannes et des environs, huit parkings gérés en régie ont été progressivement repris en main par la Ville afin de proposer désormais 3h de stationnement gratuit tous les weekend. Et pendant les événements importants comme les soldes, les parkings ne coûtent pas plus de 5 euros par jour.

La ville de Cannes agit également pour embellir les rues de son centre-ville et investit dans l’immobilier. La Mairie possède aujourd’hui une dizaine de locaux qui sont loués à des prix modérés.

Un événement majeur autour des soldes d’hiver : Sales and the City

Depuis 2019, la ville de Cannes organise un événement majeur pour inciter les habitants à profiter des soldes d’hiver en centre-ville : Sales and the City. Pendant trois jours, le centre de Cannes est piétonnisé, sonorisé, et de nombreuses animations sont organisées : panneaux à selfies, jeux concours, démonstration d’art floral et même un défilé de mode en partenariat le centre de formation d’apprentis de Cannes ! Pour l’occasion, toute la ville se pare des couleurs de l’événement, des affiches sur les abribus à la casquette du Palais des festivals, en passant par la décoration des vitrines des commerçants.

Affiche Sales and the City Cannes 2020 Ces villes qui sengagent pour les petits commerces Episode 3 Cannes David Lisnard Isabelle de Saint Leger centre-ville

Et Sales and the City cherche aussi à séduire les touristes. Pour toucher une population beaucoup plus importante, des partenariats ont en effet été noués avec les hôteliers de la ville et le Palais des festivals afin de proposer des packages weekend pour les soldes comprenant vol, hôtel et un spectacle de jazz.

Pour faire connaître l’opération, la ville a investi plus de 100.000 euros en 2020 pour réaliser une grande campagne de communication au niveau local, national et international. Elle a aussi organisé une session découverte du shopping et des commerces à Cannes pour 10 influenceurs Instagram, qui cumulent 1,6 millions d’abonnés !

 

 

 

 

 

 

Recrutement d’une manager de centre-ville

En décembre 2019, la Mairie de Cannes a recruté une manager de centre-ville, Isabelle de Saint Léger, pour mettre en œuvre un véritable plan d’actions pour les années à venir. Parmi ses missions : animer le centre-ville et les différents quartiers commerçants de Cannes, développer des partenariats, valoriser et accompagner les commerçants, et réduire le taux de vacance commerciale déjà relativement faible (6%, contre 11 % en moyenne en France).

La Mairie souhaite faire de Cannes un véritable “laboratoire pour le commerce” en créant une boutique éphémère pour permettre à des porteurs de projets de tester leur commerce, mais aussi, plus rare, sur le même principe, un restaurant éphémère. Isabelle de Saint Léger travaille actuellement à un concours de porteurs de projets le temps d’un weekend afin d’encourager l’émergence de nouveaux concepts à Cannes.

Le numérique au service du commerce de proximité

Côté numérique, Cannes a reçu en septembre la visite de « Ma Boutique, Mes Solutions », une boutique nomade qui présente des solutions numériques innovantes adaptées aux commerçants (dont Petitscommerces !), dans le cadre d’un partenariat avec la CCI de Nice Côte d’Azur.

Le Maire de Cannes, David Lisnard, a d’ailleurs très bien compris que le numérique pouvait être au service du commerce de proximité. « Le commerce de rue a plus d’avenir si on sait le rendre plus lisible par le numérique. Il faut savoir capter le flux de piétons, de voitures. Internet va avoir besoin du commerce de proximité. Il représente une concurrence directe mais le commerce qui apporte une diversité d’offre a un avenir. », explique-t-il dans une tribune intitulée « Je crois à l’avenir du commerce de rue » publiée en janvier 2018 que nous avions relayée sur ce blog.

Une vision totalement en phase avec celle de Petitscommerces : l’adoption du numérique par les commerçants contribue efficacement à la vitalité du commerce de proximité et des centres-villes.

Bravo à David Lisnard pour son engagement et sa vision en faveur du commerce de proximité, ainsi qu’à tous les acteurs qui travaillent chaque jour pour accompagner et défendre les commerçants cannois !

Envie de lire une autre success-story ? Lisez les épisodes 1 et 2 de notre série !

Ces villes qui s’engagent pour les petits commerces. Épisode 2 : Cherbourg-en-Cotentin

Ces villes qui s’engagent pour les petits commerces. Épisode 1 : Paris

Vous êtes commerçant ?

Gagnez du chiffre d'affaires, de nouveaux clients et une visibilité supplémentaire sur internet.

Commerçants

Gagnez du chiffre d'affaires, de nouveaux clients et une visibilité supplémentaire sur internet.

Collectivités

Nous vous aidons à soutenir le commerce local.

Annonceurs

Vous souhaitez communiquer sur le 1er site dédié au commerce de proximité ?

Ces articles devraient aussi vous intéresser

Conditions générales de vente 

 

La société PETITSCOMMERCES, SAS au capital de 10 000 € immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le N° 832825137 dont le siège est situé au 97 rue des Moines, 75017 Paris, est représentée par son Directeur Général, M. Maxime BEDON.

Article 1 : Objet 

Les présentes CGV concernent l’adhésion et l’abonnement à Petitscommerces (www.petitscommerces.fr).

Article 2 : Contenu et modalités

L’adhésion à Petitscommerces comprend :

  • Le déplacement en boutique
  • Le reportage photo
  • L’interview
  • La rédaction du portrait
  • La publication du portrait sur Petitscommerces
  • Le référencement optimisé du portrait sur Google

L’abonnement à Petitscommerces comprend : 

Offre Essentiel :

  • L’hébergement du portait 
  • La mise à jour du portrait
  • Des outils de statistiques
  • Un outil de Drive-to-store
  • Des tutoriels vidéos 
  • Des webinars
  • Un coach numérique dédié
  • Un groupe d’entraide

Offre Boost+ :

  • L’hébergement du portait 
  • La mise à jour du portrait
  • Des outils de statistiques
  • Un outil de Drive-to-store
  • Des tutoriels vidéos  
  • Des webinars
  • Un coach numérique dédié
  • Un groupe d’entraide
  • Une campagne annuelle de publicité locale sur Facebook
  • Une campagne annuelle de publicité locale sur Instagram
L’ensemble du contenu du portrait (photos, textes) est librement utilisable par le client.

Article 3 : Conditions financières

Le prix des prestations est fixé à :

Adhésion à Petitscommerces : 350 € HT

Abonnement à Petitscommerces (au choix) : 

  • Offre Essentiel : 90 € HT / an (sans engagement)
  • Offre Boost+ : 290 € HT / an (sans engagement)

Article 4 : Entrée en vigueur et durée du contrat

Le contrat entre Petitscommerces et le client prend effet à compter de la validation de l’adhésion sur https://www.petitscommerces.fr/partenaire. Il est renouvelable tous les ans par tacite reconduction. 

Article 5 : Résiliation du contrat

Le client peut mettre fin au présent contrat dix (10) jours ouvrés avant son expiration par lettre ou courriel. 

En cas de résiliation, le portrait du commerce et l’accès à l’espace commerçant sont supprimés de Petitscommerces.

Article 6 : Facturation et paiement 

  • Adhésion :

L’adhésion est facturée le jour de sa validation par le client sur petitscommerces.fr/partenaire. 

Le paiement se fait par prélèvement bancaire le jour de la validation du portrait sur petitscommerces.fr/partenaire.

  • Abonnement :

L’abonnement débute le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

L’abonnement est facturé le 1er jour du mois suivant la publication du portrait du commerce. 

Le paiement se fait par prélèvement bancaire à échéance de la facture (30 jours).